Acheter sa voiture à l’étranger : les démarches à suivre

Acheter sa voiture

Un achat de véhicule est une grande initiative qu’il ne faut pas prendre à la légère. Une telle décision mérite absolument beaucoup de réflexion à propos du choix du modèle, de la marque ainsi que la couleur de la voiture. Mais la plus importante est la question du prix qui est souvent intéressante. C’est la raison pour laquelle de nombreuses gens décident d’acheter sa voiture à l’étranger dans le but d’économiser de l’argent. Mais les complications administratives infranchissables les inquiètent beaucoup plus. En effet, ce n’est pas si compliqué si vous savez faire toutes les démarches à effectuer et ne rien oublier.

Le plus indispensable

Pour un achat d’un nouveau véhicule, le certificat de conformité est délivré par le constructeur avec la voiture dès sa sortie d’usine. Ce document est le plus indispensable pour pouvoir réaliser les démarches administratives du véhicule après. C’est un document original qui permet d’identifier une voiture européenne et facilite l’acquisition d’une carte grise définitive pour un véhicule importé. En réalité, le certificat de conformité est une attestation délivrée par la marque de la voiture qui confirme la conformité d’un véhicule. Cet incontournable document est une garantie pour la mise en circulation d’une voiture neuve importée. N’hésitez pas à visiter le site internet www.expressdriver.fr pour trouver beaucoup plus d’information. En cas d’importation, le certificat de conformité est offert par le concessionnaire automobile avec les autres documents essentiels dès que la procédure de la vente est finalisée.

Les documents importants d’immatriculations

L’achat d’une voiture à l’étranger oblige à accomplir les formalités nécessaires pour régulariser les parties administratives. Il existe un point commun sur les dossiers à compléter que ce soit un véhicule occasion ou neuf. La première chose à faire après un achat de véhicule à l’étranger est de normaliser sa situation administrative. C’est obligatoire pour pouvoir rouler librement à bord de votre petit bijou. Le propriétaire doit suivre le processus d’acquisition de l’immatriculation et la carte grise à son nom. Cette régularisation devrait être faite auprès de la préfecture dans un délai légal après l’achat de la voiture. Tout d’abord, il faut que vous possédiez des documents classiques tels que le justificatif de domicile et le certificat d’identité. Vous devez également munir les documents tels que le justificatif de vente, le quitus fiscal ainsi que l’ancien certificat d’immatriculation. Le certificat de dédouanement est la preuve de votre paiement sur les droits d’importation. Le paiement de la taxe devrait se faire après quelques jours de la livraison du véhicule. Il faut aussi le fameux certificat de conformité pour compléter les pièces à fournir pour effectuer l’enregistrement de votre nouveau véhicule.

Trouvez les bonnes affaires

L’achat d’une nouvelle voiture à l’étranger est un bon choix pour faire des économies. Afin de trouver et de dénicher les bonnes affaires sur marché du véhicule neuf, il est tout à fait astucieux d’engager un mandataire automobile. Sa mission principale est de vous présenter la voiture que vous voudriez avoir au bon prix. Ce professionnel d’achat ou vente du véhicule fait le métier d’un négociateur à votre place auprès du concessionnaire automobile. Le but de cette négociation est de vous trouver une bonne affaire au niveau du prix ainsi que la garantie. Les avantages de faire appel à un mandataire sur un projet d’achat de nouveau véhicule à l’étranger sont la sécurité, le tarif privilégié surtout la garantie. Vous pouvez acheter une voiture neuve sans même bouger de chez vous et c’est le plus grand privilège de lui confier la mission. C’est aussi son rôle de vous conseiller sur le choix du modèle qui convient à toutes vos attentes et à vos désirs. Vous pouvez espérer son accompagnement sur les démarches administratives jusqu’à l’immatriculation définitive de votre nouvelle voiture.

Les autres nécessaires à savoir

Il est préférable de procéder sans attendre à l’immatriculation d’un nouveau véhicule dès  son acquisition. Si ce n’est pas faisable, vous avez des trentaines de jour après l’achat pour faire l’immatriculation. Il faut savoir aussi que certains véhicules importés ont besoin d’une demande de numéro temporaire. Outre l’immatriculation auprès de la préfecture de votre choix, il existe d’autres possibilités pour le faire. Vous pouvez choisir de faire votre demande d’immatriculation du véhicule en ligne sur le site officiel ou agrée si vous n’êtes pas fan du fil d’attente dans la préfecture. Il suffit de remplir les documents obligatoires à l’immatriculation d’une voiture importée. Pour ramener un véhicule acheté à l’étranger, il est possible de choisir comme moyen de transport un camion-remorque. Il existe aussi d’autres moyens : le faire transporter en bateau ou un container par une entreprise spécialisée sur ce domaine. Mais si le moyen de rapatriement est de le conduire directement, il est obligatoire de disposer d’une assurance valable et admissible dans tous les territoires à traverser. Il faut aussi s’équiper d’une plaque d’immatriculation provisoire récupérable dans le pays d’origine de la voiture.

Qu’est-ce que le buyer persona en marketing ?
Comment bien gérer son temps en 5 étapes ?