Histoire et analyse de la Bible

Le texte de référence des religions monothéistes juive et chrétienne a toujours été la Bible, un livre qui, au cours des cinquante dernières années, a été le plus vendu et le plus lu avec un tirage qui atteint presque 4 milliards d’exemplaires. Contrairement à la Bible hébraïque, la Bible chrétienne est divisée en deux parties : l’Ancien Testament, qui comprend quarante-six livres, dont les textes ont été écrits avant le “ministère” de Jésus (sauf la Sagesse) et le Nouveau Testament (ou Nouvelle Alliance), qui raconte en détail l’avènement du Messie.

Contenus des livres sur l’Ancien Testament

Dans l’Ancien Testament, l’histoire d’un peuple, le peuple juif, est racontée. Certains livres racontent l’histoire du peuple, de ses pères, de ses rois et de ses prophètes. Il existe également des textes appartenant à la période hellénistique, avant la naissance de Jésus. Le Nouveau Testament, quant à lui, est composé des quatre Évangiles, des Actes des Apôtres, des lettres de l’apôtre Paul, des Lettres catholiques et de l’Apocalypse, soit un total de vingt-sept écrits.

Bible et le Nouveau Testament

Dans le Nouveau Testament, la venue du Messie est décrite dans les moindres détails. Son nom était Jésus. Il est Dieu incarné et sa venue est l’événement principal qui a influencé l’histoire du monde. Dans le texte, on raconte ses actes, les prophéties qui se sont réalisées, sa mort pour nous sauver du péché originel et sa résurrection. La Bible se caractérise donc par des livres différents par leur origine, leur genre, leur composition, leur langue et leur date, écrits sur une très longue période de temps. Dans la Bible, nous trouvons des textes poétiques, comme les Psaumes et l’Ecclésiaste ; des prophéties, comme Isaïe et l’Apocalypse ; des biographies, comme Matthieu et Jean ; des épîtres (lettres officielles), comme Tite et Hébreux ; des textes contenant des lois, comme le Lévitique et le Deutéronome ; et, enfin, des livres historiques, comme Esdras et les Actes.

1ère partie du Bible : l’histoire d’Adam et Eve

La première partie de la Bible raconte la création de Dieu et de l’humanité, qui s’est néanmoins rebellée contre sa volonté et est tombée dans la tentation. L’homme et la femme connaissent le péché, appelé dans les textes sacrés “péché originel” et Dieu les expulse du paradis terrestre, d’où l’histoire d’Adam et Eve et de leurs fils Caïn et Abel. Ensuite, le chiffre clé d’Abraham est mis en évidence. Dieu a promis à Abraham, à son fils Isaac et à son petit-fils Jacob (également appelé Israël) qu’il rétablirait à nouveau le monde dans sa situation initiale par la naissance de leur descendant qui expierait les péchés du “péché originel”. Viennent ensuite les pages passionnantes dans lesquelles sont racontés le déluge universel et l’histoire de Noé construisant l’arche.

2ème partie : l’histoire de Moïse

En poursuivant l’analyse du texte, nous trouvons l’histoire de Moïse avec l’apparition conséquente et fondamentale des tables de la loi (les dix commandements) qui lui ont été dictées par Dieu, alors que Moïse conduisait le peuple juif à travers un interminable voyage dans le désert qui devait le mener à la “terre promise”. Ensuite, nous entendons parler des règnes de David et de son fils Salomon, qui devint en son temps l’un des plus grands et des plus puissants du monde connu à l’époque. Dieu a promis à David et Salomon qu’un de leurs descendants régnerait comme roi pour toujours. Les descendants de David mèneraient ensuite jusqu’à la figure de Jésus. Après le règne de Salomon, le peuple juif a connu une période de difficultés extrêmes. L’Ancien Testament se termine par la reconstruction de Jérusalem, la ville la plus importante de l’époque, vers 444 avant J.-C., et par le retour du peuple juif, qui recommence à briller après avoir subi diverses vicissitudes.

3ème partie : Jésus-Christ

Le Nouveau Testament, quant à lui, décrit dans les moindres détails la naissance et la vie du “Messie”, ou Sauveur, Jésus-Christ. Qui vient à la lumière de deux des personnages les plus importants du texte, Joseph et Marie, grâce à l’inhabitation de l’Esprit Saint. Jésus était le descendant que Dieu avait promis à Abraham et David, né pour accomplir le plan de Dieu et, par son sacrifice, racheter l’humanité pour la culpabilité commise dans le “péché originel”. Ainsi, les enseignements de Jésus, sa relation avec les Apôtres et toutes les vicissitudes qui, au fil du temps, ont impliqué Jésus et ses prophètes sont relatés dans les moindres détails. Plus tard, le texte aborde le récit de la trahison de Judas et de la crucifixion du Christ.

Poursuivant l’analyse du livre sacré, nous trouvons à ce stade la description de la mort de Jésus et de sa résurrection ultérieure qui conduit à son ascension au ciel aux côtés du Père (Dieu). Le sacrifice de sa vie terrestre compense celle mal vécue par le premier homme, Adam, qui était tombé dans l’abîme du péché. Après la mort et la résurrection de Jésus, les disciples sont allés dans tout le monde connu à l’époque pour diffuser les enseignements et la parole de Jésus à toute l’humanité afin de l’avertir que le salut éternel était possible. Ils ont voyagé en Asie mineure, en Grèce et dans tout l’Empire romain.

Le Nouveau Testament se termine par le retour de Jésus qui vient juger le monde et nous libérer du “péché originel”. À la fin des temps, lorsque le jugement dernier aura lieu, Dieu fera de son mieux pour rétablir les conditions initiales de la création, qui existaient avant le péché originel, et il annulera le mal et la mort. Le Nouveau Testament, ou plutôt le deuxième volume de la Bible, se termine par l’Apocalypse tant prophétisée, qui est décrite et illustrée suivant le message universel du Fils de Dieu, Jésus-Christ, et de sa Foi.

L’effet Mozart : la musique classique influence-t-elle l’intelligence ?
Les étapes à suivre pour acheter des livres d’occasion