Pour vos travaux d’isolation thermique : quels matériaux choisir ?

isolation thermique

Le confort thermique indique un critère très important à prendre en compte pour un projet de construction ou de rénovation. De ce fait, le renforcement de l’isolation thermique de l’habitation est l’une des préoccupations majeures des constructeurs professionnels. Toutefois, il existe un large nombre de matériaux isolants sur le marché, ce qui rend le choix du matériau idéal et adapté assez compliqué. Alors, quel matériau faut-il choisir pour bien isoler votre maison et préparer l’hiver de façon sereine ?

Pourquoi la sélection des isolants thermiques est-elle obligatoire ?

Pour avoir un logement éco-responsable, confortable, sûr et sain, la réalisation de bons travaux d’isolation est indispensable. Cela vous permet également de limiter la consommation d’énergie durant toute l’année. Durant la période du froid, une bonne isolation phonique et thermique comme la ouate de cellulose vous permet de limiter la perte de chaleur intérieure. De même, elle vous permet d’enrayer la propagation de la chaleur extérieure par les parois. Pour pouvoir évaluer la façon dont vous allez isoler efficacement votre demeure, commencez par diagnostiquer votre maison en question. Lors de cette étude, divers éléments devraient être mis au point. Plus de détails à consulter sur www.agrocomposites.fr.

Sachez que près de 30 % des déperditions de chaleur se manifestent au niveau des plafonds et de la toiture. Les murs sont également responsables de près de 25 % des pertes thermiques. En outre, l’aération et le renouvellement périodique de l’air demeurent importants pour un air intérieur plus sain et renouvelé. Dans certains cas, ils peuvent faire perdre de la chaleur. Quant aux fenêtres, elles peuvent être de véritables sources de déperditions de chaleur (13 % environ). Dans ce cas, il est fortement conseillé de vérifier l’état de ses menuiseries le plus souvent ou d’opter pour un double vitrage. Le sol peut vous faire perdre en moyenne 7 % de chaleur et le pont thermique 10 % de chaleur.

Quelles sont les différentes sortes d’isolants thermiques à adopter ?

Aujourd’hui, un grand modèle d’isolants thermique est en vente sur le marché. Vous y retrouvez par exemple des isolants en laines minérales qui sont les plus prisés par les menuisiers professionnels en ce moment. Ce type d’isolants se décline également en de nombreux modèles : en verre cellulaire, en laine de roche ou en laine de verre. Ces matériaux se distinguent par leur efficacité en matière d’isolation thermique. De plus, ils sont distribués à un prix défiant toute concurrence.

Ensuite, vous avez les isolants sous vide qui représentent la dernière génération des matériaux isolants. Si vous êtes à la recherche d’un équipement performant, n’hésitez pas à vous tourner vers les matériaux isolants sous vide qui sont spécialement dédiés à isoler l’intérieur de votre habitation. Ils se démarquent par leur faible épaisseur qui peut vous permettre à ne pas perdre trop d’espace en plus de gagner quelques centimètres. En effet, il s’agit d’un panneau d’isolant extrêmement mince constitué d’une nanopoudre de silice. Avant d’être mis sous vide, ce matériau corps de l’isolant est entouré dans un film très étanche.

Choisissez les matériaux d’isolation thermique en laine

En outre, vous pouvez opter pour les isolants en laines végétales. Ils se plient en de nombreux modèles : laine de bois, ouate de cellulose, laine de chanvre, paille, liège, etc. Ces matières isolantes se distinguent par leur souplesse. Dans certains cas, vous pouvez les associer avec des matériaux synthétiques pour en faire des panneaux de laines rigides ou semi-rigides.

Pour ce qui est des isolants en laine animale (laine de plumes de canard, laine de mouton), ils ont assisté à des petites transformations industrielles par rapport aux laines traditionnelles (roche ou verre). Toutefois, des traitements supplémentaires et des additifs sont requis pour garantir leur durabilité ainsi que leur performance.

Les autres types d’isolants pour maison

Désormais, vous avez la possibilité d’opter pour l’isolant mince. Selon le centre scientifique et technique du bâtiment, ce matériau d’isolation thermique est considéré comme étant un supplément d’isolant. De nombreuses désignations sont en effet possibles : films thermo-réflectifs, isolants minces multicouches, isolants minces réfléchissants, produits minces réfléchissants, etc. Ces produits doivent être utilisés seuls. Comme ils ne sont pas utilisables en tant qu’isolants à part entière, ils ne peuvent pas donc assurer des performances d’isolation thermique maximales.

Enfin, les isolants polystyrènes sont déjà en vente sur le marché de menuiserie actuel. Ce sont des produits d’isolation à base de plastique alvéolaire et d’origine organique. Ils constituent de nombreux matériaux isolants à cellules fermées : phénoliques, polyisocyanurate PIR, polyuréthane PUR, polystyrène extrudé XPS, polystyrène expansé PSE, etc.

Certains polyuréthanes et polystyrènes sont particulièrement adaptés pour les usages nécessitant une grande résistance mécanique à l’eau ou aux charges à long terme comme les toitures inversées, les terrasses végétalisées, les terrasses circulables, les dallages industriels, etc. Comme tous les autres matériaux d’isolation acoustique et thermique, ces catégories sont en conformité avec les normes de marquage imposées par la loi.

Comment bénéficier de l’isolation à 1 euro ?
Sécuriser un chantier à l’aide de grilles