Qu’est-ce que la logistique de production ?

La logistique de production est une activité économique qui tient une place importante en France. Elle se trouve derrière le secteur de l’industrie, du BTP, de l’hôtellerie-restauration et du commerce. Elle répond aux besoins des entreprises en termes de gestion des flux de production. La logistique de production est aussi appelée logistique industrielle.

Logistique de production

La logistique de production est l’ensemble des pratiques et méthodes de logistique industrielle traditionnelle. C’est un système qui permet d’optimiser la gestion des flux de production ainsi que la logistique de distribution. Il permet aussi d’optimiser les étapes de stockage.

Les entreprises peuvent passer par ce système afin d’externaliser plusieurs tâches logistiques. Il y a la gestion de la demande, la gestion des matières et composants de production, l’approvisionnement ainsi que la gestion des stocks. La logistique de production peut également prendre en charge la réception des produits et matériaux, l’identification et la validation de ces derniers, l’inventaire, etc.

Dans la logistique industrielle, plusieurs entrepôts sont monopolisés afin d’assurer les besoins des entreprises. On peut citer les entrepôts intermédiaires, les entrepôts pour la logistique avale et les entrepôts pour la logistique amont. La logistique avale est le stockage des produits finis. L’entrepôt garde ces derniers avant la livraison aux clients. La logistique amont est le stockage des produits de base (matières premières, etc.).

Si vous avez besoin d’externaliser les processus de stockage et de gestion des flux de produits, il est possible de solliciter des services logistiques en passant par une entreprise de transport et logistique. Pour en savoir plus, visitez le site www.locavi-logistique.fr.

Les activités de la logistique de production

Travaillant étroitement avec la production, la logistique industrielle se charge de plusieurs activités. En premier lieu, la gestion de la demande des clients (entreprises). Ensuite, il y a l’approvisionnement et le stockage. Une entreprise de logistique peut donc trouver les matières premières et produits de base dont son client a besoin. Elle peut aussi gérer l’approvisionnement de ces derniers.

Outre ces activités, la logistique de production gère également le stockage qu’il s’agisse de produits de base, intermédiaires ou de produits finis. Pour réaliser ces activités, le prestataire en logistique fait appel à plusieurs méthodes de planification.

Il y a la capacité finie et la capacité infinie. Ces méthodes consistent à optimiser le temps d’utilisation des ressources et des produits finis, le temps de stockage ainsi que le temps de non-utilisation.

Sinon, un logisticien industriel a aussi d’autres activités à gérer. Il doit se charger des matériels de production comme les machines, les outils, etc. À cela s’ajoutent les contenants, les zones et espaces de stockages, les engins de manutention et bien d’autres encore.

Enjeux et contraintes

Les enjeux des solutions logistiques de production sont nombreux. Il y a les demandes aléatoires ou saisonnières. Il y a aussi les demandes de modification. Il y a également la complexité des produits qui rend la recherche et l’approvisionnement difficiles. Sinon, un prestataire peut également être confronté à des coûts élevés du côté des fournisseurs. Par ailleurs, il y a aussi un cahier des charges à respecter, une planification infaillible à mettre en place et un système d’information optimale.

Concernant les contraintes, il y a ceux du marché. La fluctuation des demandes peut conduire à une révision des plans et projets. Il y a aussi les contraintes techniques comme la limite des ressources logistiques, des zones de stockages, etc.

Enfin, il ne faut pas oublier les contraintes réglementaires. Plusieurs points sont à prendre en compte lors de la gestion de la logistique de production en citant par exemple les effets nocifs sur l’environnement comme la diffusion de gaz toxiques, les déchets, etc.

Profiter d’un guide en ligne sur le fonctionnement du blended learning
Fidéliser plus de clients en s’appuyant sur le CRM