Comprendre l’importance de l’écologie

écologie

Par définition, l’écologie est la science qui étudie la relation entre les êtres vivants et leur environnement ainsi que l’interrelation entre eux-mêmes. Au-delà d’une étude scientifique, l’écologie tend aussi actuellement à se définir comme étant une pensée politique qui prône l’intégration de la dimension environnementale dans le social et l’économie de la population humaine. Elle entre ainsi dans tous les domaines de la vie en général.

Dimension sociale

La santé humaine est la plus touchée par les problématiques environnementales d’aujourd’hui. La prolifération de déchets qui est surtout rencontrée dans les pays en voie de développement, par exemple, attire de nombreux animaux et insectes porteurs de maladies diverses.

Parmi les plus à craindre, il y a la peste, pouvant être transmise par les puces des rats. En plus, ce phénomène peut aussi être à l’origine de la souillure de l’eau souterraine. Ce qui cause des diarrhées chroniques, voire des dérèglements au niveau du système digestif. En mettant en place un mode de gestion écologiquement rationnel des déchets, tous ces soucis seront réglés. À titre d’exemple, grâce au compostage, les ménages peuvent transformer leurs déchets en un engrais naturel. Ce dernier peut par la suite être utilisé dans le jardin ou le potager.

Dans les pays développés, l’émission de gaz à effet de serre a conduit à la destruction de la couche d’ozone. Cette altération entraîne notamment des problèmes de la peau ainsi que des problèmes respiratoires. Des campagnes de lutte écologique contre les gaz à effet de serre s’imposent alors. Cela passe par la sensibilisation de la population aux changements climatiques, à l’encouragement de l’utilisation des transports verts, en l’acquisition d’appareils électroménagers sur l’environnement, etc. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.terrafutura.info.

Importance économique

Avec le système de compensation économique, des émissions de gaz carbonique, le reboisement et la restauration écologique peuvent dorénavant contribuer au développement économique d’un pays. Effectivement, chaque superficie couverte de végétation peut être valorisée financièrement en fonction de sa capacité à emprisonner du carbone. De telles initiatives écologiques sont surtout en faveur des pays du tiers monde qui ont une richesse incroyable en faune et en flore.

La conservation de la biodiversité à travers la mise en place des aires protégées contribue à l’essor économique d’un pays. Primo, l’aménagement d’espaces verts inclut la création d’activités génératrices de revenus pour la population locale. Secundo, la venue des touristes va faire augmenter l’économie locale à travers la promotion des activités commerciales. En plus, cela constitue une source importante de devises.

Aspect politique

Depuis la révolution industrielle du 17e siècle, les cas de pollution de l’eau, de l’air, et du sol ne cessent de se manifester partout dans le monde. Ce qui est à l’origine de la perturbation de l’écosystème en général. Pour contourner la situation, de nombreux partis politiques en faveur de l’écologie ont vu le jour. Leurs projets politiques se basent sur des projets écologiques. Plus ceux-ci sont pertinents et réalisables, plus le politicien a de la chance de remporter une bataille électorale.

Parallèlement à cela, des associations et organisations non gouvernementales environnementales ont été créées. Leurs avis et recommandations ont de la grande valeur aux yeux de la population mondiale. Aussi, gare aux politiciens qui tentent de tout faire de travers. Ils n’ont le choix que de s’allier à leurs causes pour garder le pouvoir.

Enjeu sur la biodiversité

Les perturbations actuelles de l’écosystème tendent à faire disparaître la biodiversité sur terre. Effectivement en prenant le cas du réchauffement climatique, celui-ci est à l’origine de la fonte des glaces. Les glaciers servent pourtant d’habitat naturel d’une faune exceptionnelle qui n’existe nulle part ailleurs.

La fonte des glaces engendre ensuite une élévation du niveau de la mer. Leurs propriétés physico-chimiques vont ainsi se modifier au risque de faire mourir un grand nombre d’espèces aquatiques. À son tour, ce type de changement va faire augmenter le niveau d’intensité des catastrophes naturelles. D’où la formation de grands tsunamis, de violents cyclones, ou encore d’énormes ouragans. Une grande superficie de forêts va disparaître avec la faune qu’elles abritent.

La hausse de la température de la mer au niveau des tropiques est la principale cause du blanchissement des coraux. Or la mort de ce genre unique d’habitat sous-marin entraîne la perte d’une multitude variétés de poissons et d’autres espèces aquatiques. En plus, il est reconnu scientifiquement que les barrières de corail jouent un grand rôle dans la séquestration de carbone. Sans parler du fait qu’elles aident à diminuer l’effet des catastrophes naturelles sur la terre ferme.

La pollution du sol occasionnée par l’utilisation de pesticides et d’engrais non biologique entraîne la mort des insectes et bactéries souterraines. Pourtant, sans eux, aucune plante ne peut se développer normalement. Conscient de ce danger, de plus en plus d’entreprises s’orientent vers le bio. Elles utilisent des ingrédients provenant de l’agriculture biologique pour la fabrication de leurs produits. Cette technique agricole est respectueuse de l’écologie, car elle exclut l’utilisation de produits chimiques. Par conséquent, les produits finis ne sont pas non plus néfastes pour la santé.

Guide en ligne sur les anecdotes surprenantes et insolites sur Paris
L’univers des Smartphones et du hightech